Il y a quelques décennies, faire des études universitaires donnait la certitude d'avoir un travail.

Consulter nos articles
Aujourd'hui, il en va autrement. De fait, le nombre de recrutements, se maintenant clairement en deçà de celui observé pendant la période pré-crise, indique que le domaine de l’emploi reste très capricieux. Toutefois, les cadres retrouvent le chemin de l'emploi. De fait, la banque-assurance, l'informatique et les télécoms se développent, alors que le transport-logistique ou la construction demeurent des domaines d'activité en berne. Les employés de postes à responsabilités ont une plus importante mobilité que le reste des salariés.
Ce turn-over est visible Cette mobilité prend différentes formes. Elle peut tout autant désigner un nouveau poste dans le groupe qu'un changement complet de carrière. La représentation du cadre qui reste fidèle à la même entreprise durant toute sa carrière professionnelle a vécu. De nos jours, ils sont nombreux à changer de secteur d'activité. Le besoin de gagner plus et des problèmes relationnels avec un supérieur expliquent pourquoi les cadres envisagent de changer d'air.

Nos articles